Back to the index page
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Stendhal......
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » Discussions diverses » Art et culture pour tous ! » Littérature Sujet précédent :: Sujet suivant  
Stendhal......
 MessagePosté le: Jeu 8 Mar 2012 - 09:29 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

outch ! si une part du romantisme est bien une réaction du sentiment contre la raison, voui, à tout coup le romantisme a culminé avec les SS...

Quant à Nietzsche, c'est à cause de "sa volonté de puissance" que tu le qualifies d'un des plus grands romantiques qui soit ?
Est-ce que sa décompensation psychotique (PMD diagnostiquée ) est pour quelque chose dans ses théories ou ses théories sont-elles le résultat de sa PMD ?
En tous cas, si j'adhère à l'hyppothèse du romantisme des SS, pour faire court, pour avoir lu "Ainsi parla Zarathoustra" j'adhère pas à l'idée que Nietzsche serait l'un des plus grands romantiques qui soit.
Y a un clivage chez les romantiques qu'on ne trouve pas chez Nietzsche, il est tout le contraire du clivage même.

Il est l'anti-clivage, je trouve.


« On ne m'a pas demandé — mais on aurait dû me demander —, ce que signifie dans ma bouche, dans la bouche du premier immoraliste, le nom de Zarathoustra, car c'est juste le contraire qui fait le caractère énormément unique de ce Perse dans l'histoire.
Zarathoustra, le premier, a vu dans la lutte du bien et du mal la vraie roue motrice du cours des choses.
La transposition en métaphysique de la morale conçue comme force, cause, fin en soi, telle est son œuvre.
Mais cette question pourrait au fond être considérée déjà comme une réponse.
Zarathoustra créa cette fatale erreur qu'est la morale ; par conséquent il doit aussi être le premier à reconnaître son erreur. »

désolée pour le hs, on est parti loin de Stendhal ! du coup !
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Publicité
 MessagePosté le: Jeu 8 Mar 2012 - 09:29  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?
Stendhal......
 MessagePosté le: Jeu 8 Mar 2012 - 10:33 Répondre en citant  
Message
  cekidonc93


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2012
Messages: 102
Localisation: VAUJOURS
Emploi: Fonction territoriale
Loisirs: Associatif - Course à pied
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

Vindiou! En exprimant mon admiration pour Stendhal, je ne m'attendais pas à l'idée du romantisme comme "furoncle de l'âme", cautionnée par un totem décompensé de la philosophie. Quand je lis ces grands écrivans, je ne ressens pas le besoin de les rapprocher à un courant mais plutôt de les imaginer commes individus et témoins d'une époque. J'ai une certaine réticence pour la philosophie quand elle se transforme en un jeu de languague et qu'elle se réfugie dans des énoncés irréfutables. Mais, aussi, je n'ai que trop conscience de mon ignorance : peux-tu développer un peu Neopilina?
_________________
"Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas" - Napoléon
Visiter le site web du posteur MSN
Stendhal......
 MessagePosté le: Jeu 8 Mar 2012 - 19:11 Répondre en citant  
Message
  Neopilina
modo Assoce


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 2 015
situation virtuelle: Voyageur.
Localisation: Mer du Couchant.
Emploi: Indépendant.
Loisirs: Nature et philosophie.
Masculin

Nietzsche est fils de pasteur. Il sait qu'il est "d'abord", a priori, comme vous et moi, qu'on le veuille ou non, un FRUIT d'un Environnement métaphysique monothéiste, judéo-chrétien. Et si Nietzsche peut vomir à ce point et aussi précisément le christianisme et le romantisme c'est expressément par ce qu'il en est (Comment dénoncer aussi bien ce qu'on ne connaitrait pas aussi bien?).

Sinon, je dis bien sur que le S.S. est a été une façon "parmi d'autres" de culminer du romantisme. Wagner, qui d'abord séduit Nietzsche, a été violemment rejeté par celui-ci. Idem pour Chopin, Chateaubriand, Stendhal, etc, des déclinaisons du romantisme dans sa phase finale.

L'Isa,

Ce n'est pas à cette fin que Nietzsche choisit le personnage de Zarathoustra : dans le "Ainsi parlait...", il n'y a pas une once de zoroastrisme au sens historique, il lui fallait un personnage à la fois authentique et très flou, à qui il fera dire ce que lui a à dire. Quant aux décompensations psychiques de Nietzsche, sa bipolarité, elles sont manifestes, d'autant plus que je "pratique". Une décompensation c'est d'abord une épreuve, sévère, mais il arrive que certains sujets à la suite de celles-ci soient particulièrement féconds.
_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
Stendhal......
 MessagePosté le: Ven 9 Mar 2012 - 10:59 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

cekidonc93 a écrit:
Vindiou! En exprimant mon admiration pour Stendhal, je ne m'attendais pas à l'idée du romantisme comme "furoncle de l'âme", cautionnée par un totem décompensé de la philosophie. Quand je lis ces grands écrivans, je ne ressens pas le besoin de les rapprocher à un courant mais plutôt de les imaginer commes individus et témoins d'une époque. J'ai une certaine réticence pour la philosophie quand elle se transforme en un jeu de languague et qu'elle se réfugie dans des énoncés irréfutables. Mais, aussi, je n'ai que trop conscience de mon ignorance : peux-tu développer un peu Neopilina?


je te rejoins, tu sais mieux que moi dire les raisons de notre ignorance et réticence communes pour la philo, l'explication de Néo, amorcée, est encore trop hermétique pour la béotienne que chuis en philo, même si j'aime Nietzsche, je ne comprends pas tout ce qu'il a écrit, mais je me dis que la pmd n'y est pas étrangère du tout, je pense là d'un coup à Antonin Artaud......
J'aimerais bien que Néo explique de manière plus abordable, en quoi Nietzsche n'a pas un once de zoromachin que le mot même pas je le connais Embarassed dans "ainsi parla Zara..."
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Stendhal......
 MessagePosté le: Ven 9 Mar 2012 - 14:00 Répondre en citant  
Message
  Neopilina
modo Assoce


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 2 015
situation virtuelle: Voyageur.
Localisation: Mer du Couchant.
Emploi: Indépendant.
Loisirs: Nature et philosophie.
Masculin

Bah voui, avec tout ça on pense à Artaud, Foucault, Deleuze, et autres penseurs border-line.

Pour "zoroastrisme" et "Agni", "google", les fiches wikis sont de bonnes bases. Et tu verras que le Zarouthoustra de Nietzsche n'est qu'un prête nom.

Le zoroastrisme, une réforme du mazdéisme, est la "religion", la philosophie", initiales des gens du voyages, de ces Aryens là, qui vénéraient Agni, le foyer (Le feu qui rassemble, éclaire, nourrit, réchauffe, et familial.), d'où ces cultures de l'immédiaté, et qui, même s'il ignore le nom d'Agni, en sont restés là. On connait leur parcours, du Nord-ESt de l'Inde, vers la Perse, puis l'Europe orientale, centrale, occidentale. On connait leur parcours...et leur incapacité ?, impossibilité ?, volonté?, sans doute un peu des trois, à ne pas changer.
_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
Stendhal......
 MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:26  
Message
  Contenu Sponsorisé




Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » Littérature

Page 3 sur 3
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Macinscott 2 by Scott Stubblefield