Back to the index page
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Crues centennales dans les Pyrénées.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » Discussions diverses » l'Humain dans tous ses états ! » Histoire Sujet précédent :: Sujet suivant  
Crues centennales dans les Pyrénées.
 MessagePosté le: Mar 18 Juin 2013 - 21:33 Répondre en citant  
Message
  Neopilina
modo Assoce


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 2 015
situation virtuelle: Voyageur.
Localisation: Mer du Couchant.
Emploi: Indépendant.
Loisirs: Nature et philosophie.
Masculin

"Sur la rivière la Pique, rejointe par la Glère, et dans la partie haute de la Garonne, en amont de Bagnères de Luchon ( 31 ) on a tout de même dépassé les niveaux de crues centennales", des crues dont dont la probabilité est de se produire une fois par siècle, a-t-il précisé. Ainsi, "au confluent entre La Pique et la Garonne, on était aujourd'hui à 3,40 m alors que le niveau de la crue centennale est évalué à 2,85 m", a-t-il noté.
Les pouvoirs publics surveillent notamment de près la progression des crues vers l'aval en direction de Saint-Gaudens et de Toulouse.
Mais, selon M. Beyries, "on attend 2,40 m au Pont Neuf" dans le centre de Toulouse, soit "juste le seuil d'alerte, ce qui ne nécessite pas de précautions exceptionnelles".


La montée des eaux provoquée par une rapide fonte des neiges due à la chaleur pourrait s'accentuer en fin de journée en raison des orages annoncés, selon la même source.




 

 
_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.


Dernière édition par Neopilina le Jeu 20 Juin 2013 - 19:23; édité 1 fois
Publicité
 MessagePosté le: Mar 18 Juin 2013 - 21:33  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?
Crues centennales dans les Pyrénées.
 MessagePosté le: Mer 19 Juin 2013 - 10:12 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

Shocked hallucinant !
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Crues centennales dans les Pyrénées.
 MessagePosté le: Mer 19 Juin 2013 - 13:30 Répondre en citant  
Message
  Neopilina
modo Assoce


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 2 015
situation virtuelle: Voyageur.
Localisation: Mer du Couchant.
Emploi: Indépendant.
Loisirs: Nature et philosophie.
Masculin

Je connais TRES bien la Glère, bordée à l'Ouest par le massif d'Esbas, que je connais comme ma poche.

La route qui part de Luchon  et qui emprunte cette petite et très étroite vallée est un cul de sac. Cette route, coupée en 1977 par un énième " caprice " de la nature, reconstruite à la fin des années 80, pour la énième fois, va jusqu'à l'Hospice de France ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Hospice_de_France ), situé au bord de la Pique ( La Glère se jette dans la Pique au pied du massif d'Esbas. ) .
Entre temps, c'était donc à pied, une fois garé au cul de sac, qu'on allait à l'Hospice.
La reconstruction de la route jusqu'à l'Hospice fera l'objet d'un combat des plus âpres. Et, on s'en doute, ça s'est fait. Fureur de tout ce que la France compte comme naturalistes, écologistes ( Les vrais, au sens scientifique du terme.), connaissant l'intérêt écologique, unique en France, de la zone, etc.

La feuille de la municipalité sur les risques ( http://www.mairie-luchon.fr/site/pubs/DICRIM/Dicrim_Luchon_site_internet.pd… ) " oublie " gentiment, zappe rien de moins que le glissement de terrain, généré par les pluies, de la fin du XIX qui envoya, de nuit, et en une fois, 600 000 m3 de terre, de pierres, de rochers et d'arbres sur la ville.

Idem pour le risque de rupture des moraines ( Renforcée ou pas à des fins hydro-électriques. ) des lacs glaciaires qui surplombent la ville. En ce moment même des gendarmes campent au lac d'Oô. Il n'est pas sur la commune de Luchon, mais en cas de rupture, c'est elle qui prendra la vague avec tout ce qu'elle emmènera.

Et donc, les ponts et plusieurs tronçons de la route de la vallée de la Pique ont de nouveau disparu.
_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
Crues centennales dans les Pyrénées.
 MessagePosté le: Mer 19 Juin 2013 - 15:51 Répondre en citant  
Message
  Neopilina
modo Assoce


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 2 015
situation virtuelle: Voyageur.
Localisation: Mer du Couchant.
Emploi: Indépendant.
Loisirs: Nature et philosophie.
Masculin

Pour les besoins d'un stage scolaire, j'ai logé 3 mois dans le refuge de l'O.N.F. du massif d'Esbas qui avait bien voulu nous ( = O.N.C.F.S. ) filer les clefs, à 1 700 m d'altitude, un nid d'aigle royal à 300 m, etc, etc. Une fois je suis resté 28 jours sans voir un être humain. L'eau courante ? Oui, oui : à 200 m du refuge, pis elle courre vachement vite !
Ici et là, à Esbas ou Sajust, le massif d'en face, l'autre coté de la Glère, on trouve quelques-unes des dernières forêts primaires de France.
Zone à loup, à ours. Un jour je me gratte la tête devant des blocs de schistes de plusieurs centaines de kilos fraichement retournés, le maître de stage me dit que c'est l'ours, pour les vers et tout ce qui bougera en dessous des " cailloux ", sous l'oeil attentif de vautours fauves perchés sur la crête au-dessus. Des écorçages du gros malin tellement frais que la résine suinte encore. Des vautours tous les jours dans le ciel, et très régulièrement des gypaètes barbus. La mer moutonneuse des nuages à tes pieds, grand soleil au-dessus, pluie en dessous, et dedans ? Comme dans un très épais brouillard, en encore plus dense.
Il y a encore des paradis sur terre pour un naturaliste, même en France, Esbas occupe le haut du panier.
Je n'aurais jamais assez de mot pour ces endroits.
_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
Crues centennales dans les Pyrénées.
 MessagePosté le: Jeu 20 Juin 2013 - 19:29 Répondre en citant  
Message
  Neopilina
modo Assoce


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 2 015
situation virtuelle: Voyageur.
Localisation: Mer du Couchant.
Emploi: Indépendant.
Loisirs: Nature et philosophie.
Masculin

Que faut-il faire ? Des photographies aériennes des lieux tout de suite, où malheureusement les lits majeurs du moindre ruisselet sautent aux yeux.
Et interdire à jamais toute construction appelée à accueillir de façon pérenne des individus hormis des ouvrages d'art et des infrastructures, qui tiennent comptent de soi-disant " caprices ".

 
_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
Crues centennales dans les Pyrénées.
 MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:28  
Message
  Contenu Sponsorisé




Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » Histoire

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Macinscott 2 by Scott Stubblefield