Back to the index page
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Le césium.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » L'Effort de Vaujours » Radio-amateurs... Sujet précédent :: Sujet suivant  
Le césium.
 MessagePosté le: Mar 12 Mar 2013 - 21:06 Répondre en citant  
Message
  Neopilina
modo Assoce


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 2 015
situation virtuelle: Voyageur.
Localisation: Mer du Couchant.
Emploi: Indépendant.
Loisirs: Nature et philosophie.
Masculin

Voilà en deux mots, qu'ils soient question de Tchernobyl ou de Fukushima, dès qu'on s'éloigne un peu des coeurs ayant explosé (T) ou fusionnés (F) on ne parle plus que du césium, que d'une radio-activité causée par celui-ci ? Qu'est-ce qu'il vient faire dans une centrale ? Comment, pourquoi, peut-il être dispersé à ce point en cas de problème, explosion de l'enceinte de confinement pour une raison ou une autre, contrairement à l'U et au P ?
_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
Publicité
 MessagePosté le: Mar 12 Mar 2013 - 21:06  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?
Le césium.
 MessagePosté le: Mar 12 Mar 2013 - 23:18 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

euh, Hélios, quand t'as cinq minutes Cool
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Le césium.
 MessagePosté le: Mer 13 Mar 2013 - 18:04 Répondre en citant  
Message
  Neopilina
modo Assoce


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 2 015
situation virtuelle: Voyageur.
Localisation: Mer du Couchant.
Emploi: Indépendant.
Loisirs: Nature et philosophie.
Masculin

Petite précision à mon premier post : il y a du P dispersé autour de Tchernobyl, parce que là, c'est le coeur qui a explosé, à F, c'est "seulement" les enceintes de confinement qui ont explosé à cause de surpression suite à l'arrêt du refroidissement. Mais même à T, la dispersion du P ne dépasse pas la centaine de mètres, c'est lui dont devaient s'occuper les pauvres "nettoyeurs".
_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
Le césium.
 MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 - 01:07 Répondre en citant  
Message
  hal


Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2010
Messages: 2 585
situation virtuelle: Chevauchant la lumiere
Localisation: Nul part et partout
Emploi: puits professionnel
Loisirs: balades en sous sol
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
grade: Photographoide

bon vais essayer d'expliquer…

alors dans le cas de Tcherno:
la cuve a eau a surchauffé, la cuve a sauté, le couvercle a fait un saut de plusieurs dizaines de mètres, et le toit du bâtiment a été soufflé.
résultat:
Uranium et dérivés ( plutonium, actinides ( solides) gaz… dispersés dans les airs dans les premiers instants et pendants les semaines suivantes lors de la fonte continue du coeur dans lequel on jetait tout ce qu'on pouvait ( ca n'as rien arrangé)

Dans le cas de FUKU:
surchauffe des 4 réacteurs a la suite tsunami, évaporation de l'eau des cuves, les bâtiments ont sautés…
résultat:
Gaz radioactifs dégagés en très grande quantité ( surtout suite injection d'eau de mer) et eau extra-radioactive ( même raison)

Le césium est en fait un des très nombreux gaz relâchés apres un accident de ce genre ( il y a aussi du krypton et autres trucs amusants…)
et pas seulement puisque toutes les centrales en crachent toute l'année sans qu'on nous informe.
Bref si on parle du cesium c'est parce que c'est le pire niveau densité de rayonnement, c'est aussi celui qui est le moins dangereux car il disparait assez vite (30 ans)

le problème des gaz rad c'est que l'on ne les vois pas et qu'ils sont difficilement détectables, et de surcroit en tres tres grosse quantité.

Quand on met de l'uranium dans une centrale , une fois entré en fission il commence a se transformer , en partie a cause des matériaux environnants ( zyrcalloy, inox, alu…)
et donne naissance a de tres nombreux nouveaux éléments:
Plutonium , césium, krypton…
voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Table_des_isotopes
pour la tres vaste quantité d'éléments de fission

je sais pas si c'est plus clair…
posez moi des questions j'y répondrais !
Le césium.
 MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 - 08:05 Répondre en citant  
Message
  alcha


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2012
Messages: 1 146
situation virtuelle: chez moi
Localisation: pareil
Emploi: fini
Loisirs: plein !

Le pb avec le césium c'est qu'il est très facilement absorbé par les plantes et tout ce qui vit au ras de la surface terrestre, et un peu en-dessous (racines, champignons, ...)
Les végétaux sont ensuite mangés par les animaux, et ainsi de suite dans la chaine alimentaire.

Avec une période de 30 ans (période=temps au bout duquel la moitié du composant s'est transformé en un autre) le Cesium137 est très nocif.
Il existe tout un tas d'autres isotopes, dont les plus importants en volume sont le Cs133, stable (utilisé ne métrologie, horloges atomiques) , le Cs134 (2 ans) et le Cs135 (2,3 millions d'années). Mais ils n'existent qu'à l'état de traces, alors que le 137 est beaucoup plus courant.
 

Cinétique dans l'organisme humain
Sur le long terme, la contamination se fait surtout par ingestion et absorption gastro-intestinale. Le césium est ensuite transporté par le sang et tend à se fixer à la place de son analogue chimique, le potassium.
Toxicité du césiumPour le 137Cs, les effets des fortes doses ont été étudiés, mais les effets des faibles doses et des expositions chroniques étaient mal documentés. L'étude des conséquences de Tchernobyl a permis de montrer que :
  • La charge corporelle en 137Cs est corrélée avec celle de l'alimentation17.
  • En zone contaminée, le lait maternel contient du 137Cs, et celui-ci passe dans le sang et l'organisme du nouveau-né18,19. En zone contaminée de Biélorussie, la part du 137Cs ingéré par une mère transférée au bébé allaité est d'environ 15 %20.
  • Il existe une corrélation entre charge corporelle en césium et dérèglement de l'immunité humorale et cellulaire, selon une étude portant sur des enfants vivant en zone contaminée21. Le césium peut contaminer le lait maternel et avoir des effets délétères chez l'enfant22.
  • Une radiotoxicité est démontrée pour le foie24 et le rein25, ce qui explique probablement les troubles du métabolisme de la vitamine D associés à de faibles doses de 137Cs (également observé chez le rat exposé au 137Cs en laboratoire. Ces troubles pourraient augmenter le risque de rachitisme et de défaut de la minéralisation (problèmes osseux, dentaires..)26. Chez le rat, alors que les faibles doses semblent sans effet sur le squelette de l'adulte, une contamination in utero des embryons, via une exposition chronique de la mère (à de faibles doses) durant la grossesse semble perturber le métabolisme de la vitamine D, tant au niveau hormonal que moléculaire et contrairement à ce qui avait été observé chez le modèle adulte, des troubles de la calcification du squelette sont observés27.
Traitement des intoxications au césium
Le bleu de Prusse pris par la bouche absorbe le césium et le thallium dans le tube digestif, puis est éliminé dans les selles qu’il colore en bleu très foncé. Le césium et le thallium sont alors insolubles et non disponibles pour les plantes et les autres organismes vivants, ce qui réduit leurs impacts écologiques.
Le césium.
 MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 - 09:43 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

arrêtez de causer de mon chien !


Pas passkeu mon chien a grandi au CEA qu'il est comme vous dîtes !



Elle a eu l'habitude de se défendre et du coup, peur de rien, ma Tcherno.

bon désolée pour le hs, mais quand on cause Tchernobyle, le pense au cea et à mon chien qui y vivait avant que je l'apprivoise et l'emmène chez moi......

dernière photo d'elle au cea, ici sur le chemin de l'entrée du fort, je viens juste de lui passer le collier et la laisse qu'elle refusait depuis..... trois longs mois d'approche.
vala, manan vous pouvez taper, mais pas trop fort ! merci Mr. Green
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Le césium.
 MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 - 11:25 Répondre en citant  
Message
  Neopilina
modo Assoce


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 2 015
situation virtuelle: Voyageur.
Localisation: Mer du Couchant.
Emploi: Indépendant.
Loisirs: Nature et philosophie.
Masculin

J'aurais peut être du commencer par là,  Embarassed , je viens de consulter la fiche wiki du césium : le césium 137 est un des radio-isotopes du césium, et il est donc issu dans les centrales de la désintégration des combustibles, c'est donc bien un produit de fission, un déchet nucléaire, comme l'a dit hal dans sa réponse, je cite :"
Quand on met de l'uranium dans une centrale , une fois entré en fission il commence a se transformer , en partie a cause des matériaux environnants ( zyrcalloy, inox, alu…) et donne naissance a de tres nombreux nouveaux éléments:
Plutonium , césium, krypton…



Extraits fiche wiki :


L'isotope radiogénique 137Cs (l'un des nombreux produits de fission de l'uranium) est le plus connu, car il a été utilisé dans les études hydrologiques et écologiques suite à une contamination générale de l'atmosphère induite, à partir de 1945, par l'utilisation des bombes atomiques et des essais nucléaires (puis l'accident de Tchernobyl), et, dans une moindre mesure, à cause des rejets de centrales nucléaires ou de sites de retraitement, stockage, etc. Son suivi a par exemple permis de mesurer à quelle vitesse l'eau des nappes se renouvelait, la cinétique environnementale du césium (notamment dans la chaîne alimentaire) ou si une grotte était ou non isolée du monde extérieur. Il a une période radioactive de 30,17 ans. Il se désintègre en baryum 137m (de courte période radioactive), puis en une forme de baryum non radioactif.
Les déchets radioactifs, les retombées d'essais nucléaires atmosphériques ou de l'accident de Tchernobyl peuvent contenir du césium 135 à très longue période radioactive, du césium 134 (période de 2 ans), et du césium 137 (période de 30 ans).




... comme indicateur de retombées d'essais nucléaires, d'accidents de l'industrie nucléaire, dont de fuite des centrales nucléaires ; il a par exemple été libéré, entre autres éléments radioactifs, en quantités importantes lors des essais nucléaires atmosphériques au début des années 1960, puis lors des accidents toujours en cours de Tchernobyl et de Fukushima.
_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.


Dernière édition par Neopilina le Sam 16 Mar 2013 - 13:48; édité 1 fois
Le césium.
 MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 - 16:51 Répondre en citant  
Message
  alcha


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2012
Messages: 1 146
situation virtuelle: chez moi
Localisation: pareil
Emploi: fini
Loisirs: plein !

Rappelez-moi la question ? Smile
Le césium.
 MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 - 17:03 Répondre en citant  
Message
  Neopilina
modo Assoce


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2011
Messages: 2 015
situation virtuelle: Voyageur.
Localisation: Mer du Couchant.
Emploi: Indépendant.
Loisirs: Nature et philosophie.
Masculin

Post initial :
Neopilina a écrit:

Voilà en deux mots, qu'ils soient question de Tchernobyl ou de Fukushima, dès qu'on s'éloigne un peu des coeurs ayant explosé (T) ou fusionnés (F) on ne parle plus que du césium, que d'une radio-activité causée par celui-ci ? Qu'est-ce qu'il vient faire dans une centrale ? Comment, pourquoi, peut-il être dispersé à ce point en cas de problème, explosion de l'enceinte de confinement pour une raison ou une autre, contrairement à l'U et au P ?

_________________
C'est à pas de colombes que les Déesses s'avancent.
Le césium.
 MessagePosté le: Sam 16 Mar 2013 - 13:41 Répondre en citant  
Message
  alcha


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2012
Messages: 1 146
situation virtuelle: chez moi
Localisation: pareil
Emploi: fini
Loisirs: plein !

L'article "produit de fission" dans wikipedia détaille (peut-être un peu trop détaillé !) très bien la problématique générale des produits de fission.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_de_fission

Pour le césium, c'est essentiellement sa proximité chimique avec le potassium qui donne sa nocivité dans la chaine alimentaire, mais aussi une facilité dans les mesures.
Comme il est produit avec une certaine proportion dans les accidents nucléaires, avec une "bonne" durée de vie, et se fixe justement dans les végétaux et animaux, il est facile à mesurer, et facile à effectuer des comparaisons en temps et en surface.

C'est pas pour ça qu'il est le plus nocif pour l'homme.
Il est difficile de donner un ordre de nocivité car la gamme de produits de fission dégagés lors d'un accident dépend de nombreux facteurs, dont le premier est l'age du combustible.
Selon l'usure du combustible, les produits de fission, dont les éléments U et Pu et leurs isotopes, ont des proportions différentes.
Intervient également le type de réacteur (graphite/gaz, eau légère, eau lourde, neutrons rapides, ...) et de combustible (pourcentage d'enrichissement U, pourcentage de mélange U/Pu, ..)
Enfin, très important, la météo ! S'il n'y a pas de vent, tout reste sur place, avec très peu de dissémination.
S'il y a du vent, le panache radio actif peut aller très loin, sauf en France  Embarassed

Une explosion "explosive" comme Tchernobyl projette en l'air beaucoup plus de produits de fission qu'une explosion comme Fukushima.
A Fukushima, en simplifiant, il y a eu avant tout un panache de fumées chargées en produits de fission qui sont ensuite retombées sur le sol, donc pas ou très peu de U ou Pu.

A Tchernobyl, il y a eu fusion et explosion du coeur, avec de fortes projections des composants lourds du coeur (U et Pu et la suite)
Les opérations de sauvegarde (leur impréparation surtout) n'ont fait qu'aggraver la situation.
 
Autres grandes différences : Fukushima dans une zone très peuplée a obligé à d'importantes opérations de déplacement de personnes et de surveillance de l'atmosphère.
L'inquiétude à Fukushima était la direction prise par le panache de fumées (on peut de toutes façons difficilement agir dessus, juste organiser des évacuations).
Le panache finissant par arriver sur terre, le temps pour y arriver modifie la composition , les produits de fission à durée de vie très courte pouvant avoir disparu ou pas.
L'important était le confinement des réacteurs pour éviter une fusion de coeur.

Par contre, Tchernobyl est située plus à l'écart de grandes villes, en dehors de Pripyat.
Donc pas trop d'opérations de déplacement de populations (mais ils ont quand même foiré ça, essentiellement à cause de l'incompréhension de ce qu'il s'était passé, de la lourdeur de l'organisation, et de la volonté de minimiser vis à vis de l'extérieur)
Par contre, en plus des pb de panache de fumées comme à Fukushima, très forte pollution aux produits lourds dans un périmètre important.

Tchernobyl est donc nettement plus nocif à l'homme que Fukushima. Sauf que Fukushima est dans une zone nettement plus peuplée.

On a à peu près une situation similaire (mais inverse) avec les essais nucléaires français au Pacifique qui polluaient et perturbaient quasi tout l'hémisphère Sud, alors que les explosions américaines à 100 km de Las Vegas n'ont gêné personne !!!

Cool
 
Le césium.
 MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:52  
Message
  Contenu Sponsorisé




Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » Radio-amateurs...

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Macinscott 2 by Scott Stubblefield