Back to the index page
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
La tourelle Mougin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » L'Effort de Vaujours » L'Effort de Vaujours l'association Sujet précédent :: Sujet suivant  
La tourelle Mougin
 MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 - 11:04 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

Au total, 25 exemplaires de Tourelles Mougin avec coupole furent installées dans les forts Seré de Rivières.

Dont cinq dans les camps retranchés de Paris, dont une au fort de Vaujours.

Sa cuirasse (coupole) ainsi que son affût pivotant, son avant-cuirasse, le rail directionnel ainsi que le mécanisme de rotation du canon et les vestiges du verrou et de sa gaine sont des vestiges historiques importants, qui sont encore présents au fort et qu'il convient de sauver de la destruction.
L'index de la fortification ne s'y trompe d'ailleurs pas et son discours va dans ce sens.





prise de vue de la coupole, depuis l'avant-cuirasse.



rail et mécanisme directionnel.


coupole

mécanismes d'entrainement directionnel



détail de la coupole rotative, elle pivotait sur elle-même, séparée de l'avant-cuirasse, ce qui permettait aux servants des pièces, de circuler autour de la coupole et ainsi intervenir sur tout incident ou accident empêchant la rotation de la coupole.
Ce principe d'avant-cuirasse avait aussi pour but d'éviter le blocage de la coupole en cas de dislocation du massif de maçonnerie ou de béton sous les coups de l'adversaire.

la roue crantée qu'on aperçoit partiellement au premier plan fait partie du dispositif de rotation qui se trouvait dans la pièce sous la tourelle Mougin.
Ainsi que les morceaux de l'axe du pivot piston hydraulique permettant de soulever partiellement la coupole.
Se trouvait aussi, sous la tourelle, pour complèter le dispositif, un magasin à obus, équipé d'un monte-charge.
Les issues de ces différents dispositifs sont partiellement murés.

vestige du dispositif de rotation, dans la pièce sous la tourelle.

accès monte-charge, muré.


plancher du socle rotatif


intérieur coupole rotative


vue du dehors : cuirasse, parfaitement conservée malgré le temps et l'absence d'entretien


_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Publicité
 MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 - 11:04  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?
La tourelle Mougin
 MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 - 11:19 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

Pour comprendre :

http://www.fortiff.be/iff/index.php?page=t120
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
La tourelle Mougin
 MessagePosté le: Mer 18 Mai 2011 - 09:03 Répondre en citant  
Message
  cerbere
Invité


Hors ligne




Implantation et numérotation des tourelles tournantes en fonte dure pour 2 canons de 155 mm long modèle 1877 dites tourelles Mougin.
Source ARCHIVES DU SERVICE DES CUIRASSEMENTS
(1877-1927)
INVENTAIRE SEMI-ANALYTIQUE
DÉPARTEMENT DE L'ARMÉE DE TERRE
SOUS-SÉRIE 2 V
(2 V 290 À 361)




constructeur Schneider (1878)
Cerfontaine
Hirson
Domont
Stains


constructeur Châtillon-Commentry
A Giromagny (est)
B Giromagny (ouest)
C Longchamp
D Parmont
E Saint-Cyr
F Lucey
G Villey-le-Sec
HManonviller (nord)
I Manonviller (sud)
J Vaujours
K Villeneuve-Saint-Georges
L Montfaucon
M Frouard
N Liouville
O Pagny-la-Blanche-Côte
P Corbas
Q Bondues
R Boussois
S Barbonnet (nord)
T Barbonnet (est)
U Pont-Saint-Vincent

(Forts de la place de Paris)
La tourelle Mougin
 MessagePosté le: Lun 6 Juin 2011 - 08:40 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

Retour sur le commandant Mougin et sur la crise de l'obus torpille :
Henri-Louis-Philippe Mougin, né en 1841 meurt en 1916, il fut le précurseur des cuirassements français.

Les progrès de l’industrie sidérurgique aident grandement les ingénieurs attachés aux problèmes des cuirassements.
Ainsi en 1875 grâce aux travaux du commandant Mougin, les cuirassements prennent forme.
Les premiers à être installés sont les casemates en fer laminé (système Mougin).
Construites au nombre de quatre dans trois des forts du rideau de la Haute-Moselle, elles sont prévues pour recevoir un canon de 138 modèle Reffye et blindées contre le canon de campagne.

Le fer laminé se révélant un peu faible contre les nouveaux types d’armement et notamment les armes de siège, le commandant Mougin propose une évolution de sa casemate en fer laminé.
Cette fois, elle est en fonte dure et prévue pour résister au canon de siège.
Dix exemplaires de cette casemate sont installés et équipés avec un canon de 155 mm long modèle 1877.

Mougin propose également une tourelle tournante en fonte dure pour 2 canons de 155 mm long modèle 1877.
Modèle présent au fort de Vaujours.

Ce cuirassement fort novateur pour l’époque est construit à 25 exemplaires.
Malheureusement, la fonte dure montre ses limites avec la crise de l’obus torpille. On tenta de moderniser certaines de ces tourelles mais la plupart restèrent dans leur état d’origine bien que complètement dépassées.

Ces cuirassements furent trop faibles pour protéger efficacement les pièces — et les artilleurs — des nouvelles menaces. On abandonna la fonte dure en 1882.


La crise de l'obus torpille :

En 1883, les chercheurs français mettent au point une nouvelle poudre explosive, la mélinite, qui permet de charger des obus et de les faire exploser soit sous l'effet du choc avec l'obstacle, soit au bout d'un temps réglable, avant ou après l'obstacle.
Les expériences menées sur le fort de la Malmaison donnent des résultats accablants : les voûtes et les murs de pierre ne résistent pas à ce nouvel obus torpille.

Il faut donc renforcer, par une croûte épaisse de béton, la plupart des forts Séré de Rivières, cacher les pièces d'artillerie en les plaçant, comme sur les navires de guerre, à l'intérieur de coupoles cuirassées et dans des tourelles à éclipse.

À partir de 1885, on commence sérieusement à reprendre le problème du cuirassement.
De cette reprise un certain nombre de prototypes de cuirassement (essentiellement des tourelles) voient le jour et sont testés très durement pour trouver un successeur à la tourelle Mougin en fonte dure.
L’acier spécial (mis au point dans ces années là par Schneider et cie) est cette fois-ci largement employé.
Parmi tous les prototypes proposés, on peut noter la tourelle tournante pour 2 canons de 155 mm long du commandant Mougin (une évolution de sa précédente tourelle),
une tourelle à éclipse du lieutenant-colonel Bussière pour 2 tubes de 155 mm long.
La différence fondamentale dans ces deux tourelles réside dans le principe de protection des embrasures des cuirassements.
Pour les tourelles tournantes de Mougin, seule la rotation permanente de la tourelle permet de protéger ses embrasures.
Dans le cas des tourelles à éclipse, la tourelle s’efface pour ne laisser à la surface du fort que sa calotte fortement blindée.
Ce système montre sa supériorité lors des essais menés au camp de Châlons entre 1887 et 1888.

Mais la tourelle qui est finalement retenue est la tourelle modèle 1890 pour deux 155 mm long conçue par le capitaine Galopin.
Cette tourelle techniquement très complexe se montra d’une redoutable efficacité.
On en installa seulement cinq en raison de son coût de fabrication très élevé.

Cependant, les prototypes des tourelles développées pour les différents essais furent conservés et installés dans différents forts du Système Séré de Rivières.

En raison du coût de la tourelle Galopin bi-tube, Galopin développa une version plus petite et, surtout, moins chère de sa tourelle.

Elle est adoptée en 1907.
Elle construira des tourelles Galopin avec un seul canon de 155 mm raccourci.
Il était prévu d’en installer vingt-deux mais en 1914, seuls douze exemplaires étaient prêts au combat, notamment au fort de Douaumont.
Efficace, cette tourelle à éclipse de 37 tonnes (qui monte pour tirer et redescendre aussitôt) se révéla le meilleur cuirassement de son époque, mais de sérieux problèmes de ventilation alliés au bruit à l'intérieur (la résonance était infernale), en freinaient considérablement la cadence de tir.
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
La tourelle Mougin
 MessagePosté le: Ven 17 Juin 2011 - 07:13 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours



shéma d'une tourelle Mougin (par Pierre Rocolle, ESM 1927-1929 (promotion maréchal Galliéni). Elève de l'École supérieure de guerre de 1936 à 1938. Professeur à l'ESG)



_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
La tourelle Mougin
 MessagePosté le: Ven 17 Juin 2011 - 07:16 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

La Tourelle Mougin présente au fort de Vaujours est complète, ne manquent que les canons et affûts.
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
La tourelle Mougin
 MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:45  
Message
  Contenu Sponsorisé




Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » L'Effort de Vaujours l'association

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Macinscott 2 by Scott Stubblefield