Back to the index page
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Les biffins sont de retour...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » Discussions diverses » l'Humain dans tous ses états ! » Société (tu m'auras pas !) Sujet précédent :: Sujet suivant  
Les biffins sont de retour...
 MessagePosté le: Ven 12 Nov 2010 - 07:59 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours





Depuis des siècles, les chiffoniers eurent un rôle important dans la vie parisienne.
Leur utilité était reconnue par les lieutenances puis des préfectures de Police où un statut spécial leur était réservé.

Un crochet, une hotte, un secteur et une plaque (comme pour les taxis aujourd'hui) leur était attribués.

Il effectuaient ce que l'on peut appeler aujourd'hui un tri sélectif.

Bon nombre de livres anciens que nous pouvons lire aujourd'hui proviennent des chiffons sélectionnés chaque matin par les chiffonniers qui en récupérant aussi des objets permettaient le recyclage de matériaux les plus divers.
Quand la municipalité de Paris, réduisit en 1832 le secteur des biffins pour en confier une partie à une société de ramassage.
Il y eut une révolte de plus de deux milles hommes armés de crochets.

Cette histoire fut ignorée par l'histoire, l'épidémie de choléra qui sévit à ce moment là, et les émeutes du 5 juin après l'enterrement du général Lamarck firent que cette révolte passa inaperçue.
Félix Pyat et Eugène Sue évoquèrent dans un roman populaire, puis dans une pièce de théâtre, les Chiffonniers de Paris.
Privat d'Anglemont , le prince des historiens des bas-fonds et des curiosités parisiennes rendit souvent hommage aux hommes avec qui il partageait parfois( quand il avait épuisé la pension envoyée par ses parents) le boire, le manger et le coucher.....


Privat d'Anglemont, la cité des chiffoniers.

Barrière de Clichy, cabaret des chiffoniers


091f4fa1dc254396daaeb67caaf62b38.jpg Vers 1900, voiture de chiffonnier. Aujourd'hui, ces hommes et ces femmes sont pourchassés comme des parias. Une association de défense des plus démunis d'entre tous s'est crée pour défendre "Les Biffins de la Porte Montmartre" Vous pouvez consulter et vous associer si vous le souhaitez à l'action de SAUVE-QUI-PEUT : http://biffins.canalblog.com






Les biffins se rebiffent par Maud Pierron, JDD du 14mars2008

Depuis des dizaines d'années, des vendeurs à la sauvette déballaient en marge des puces, entre le 18e et Saint-Ouen, leur marchandise récupérée dans les poubelles.
Pour un petit pécule.
Seulement les pouvoirs publics aimeraient aujourd'hui les voir partir.
Trop de plaintes de riverains, trop de problème de produits volés.
Mais les biffins s'organisent pour défendre leur cause.

"Pas chère l'écharpe, 2 ?! C'est gratuit!" Annie a la harangue facile.

Ce bout de femme énergique, tignasse blonde sous bonnet en laine bleu, a été vendeuse dans le prêt-à-porter par le passé.
Une autre époque.
Comme Afid, ou Mohamed, elle a eu une "cabosse de la vie", qu'elle préfère taire.
A présent, cette retraitée vient tous les week-ends vendre, sur une étoffe posée par terre, son menu butin récupéré dans des poubelles.
Pour une recette d'environ 150 euros par mois.
"Si je n'avais pas eu ça, je n'aurais pas survécu, ni moralement ni financièrement."
Or "ça" est amené à disparaître.
Des années durant, les biffins, héritiers des chiffonniers des puces (en argot, biffin signifie chiffonnier), ont pu déballer leurs marchandises du bas l'avenue de la Porte-Montmartre, dans le 18e, jusqu'à Saint-Ouen.

Mais le noyautage du marché par des revendeurs de marchandises volées et des plaintes de riverains ont poussé les municipalités à agir.
Et les forces de l'ordre à verbaliser.
A chaque descente, les papillons volent et le magot des biffins s'évapore dans la cohue d'une fuite improvisée.

Mohamed Zouari, le président de Sauve qui peut, une association constituée pour défendre les biffins, ne décolère pas.

"Aujourd'hui, j'ai eu deux amendes. Les policiers ont saisi tout mon matériel, je n'ai plus rien. Nous sommes l'âme des puces, sans nous, ce marché ne serait plus ce qu'il est !" se lamente-t-il entre colère et incompréhension.

"Il y a une tradition de vente à cet endroit qui a permi, pendant des années, d'insérer les biffins dans la société, admet Nicolas Guégou, directeur du développement économique à la mairie de Saint-Ouen.
Mais aujourd'hui, le regard sur eux a changé et eux-mêmes ont changé.
Ils sont plus nombreux, plus agressifs, avec de nombreux voleurs parmi eux.
Ils constituent une nuisance." dit-il sans détour.
"Ils sont dans le non-droit absolu."

Conscients du problème, les biffins réclament "un statut".
"On ne veut pas des voleurs! dit Mohamed Zouari.
On est prêts à payer une patente modeste pour être dans la légalité."
Après presque trente ans de biffe, le vieil homme tient désormais son combat "la régularisation" - pour ensuite confier "l'affaire" à son fils.
Ses armes : des tracts pour sensibiliser les riverains,
des manifestations devant la mairie et sa bonhomie naturelle.
Des habitants ont constitué un comité pour les soutenir.
"C'est un marché social de la récupération, utile aux vendeurs comme aux clients, qui ont le même profil."
Plaide Bertrand, l'un de ses soutiens.

"Une fois, j'ai trouvé une lettre de De Gaulle dans une poubelle"

La mairie du 18e s'est emparée du problème. Un cahier des charges a été défini mi-février, en concertation avec des associations, à destination d'un cabinet d'études.
"On va traiter le problème des biffins dans sa globalité: les volets économique, sécurité, propreté, santé et insertion."
Explique Frédérique Pigeon, adjointe aux affaires sociales et à la politique de la ville à la mairie.
A charge pour le cabinet de "caser" les biffins "aux profils différents" ailleurs.

Si l'élue leur reconnaît un "rôle social et de recyclage", la mairie à d'autres projets pour ce niveau de l'avenue.
"On veut qu'ils continuent leur activité mais il n'est pas souhaitable de les laisser là dans ces conditions.
Ce n'est pas digne", explique-t-elle.

Sauf que les biffins revendiquent le lieu, et une identité de puciers qui, justement, constitue leur dignité.
Afid, la cinquantaine affable, deux gros sacs de sport à ses pieds, raconte :
"On empêche des beaux objets d'être détruits. On les revends moins cher, pour des gens sans le sous, c'est l'histoire des puces."
Toutes les nuits, de 21h à 9h, il fait sa tournée dans les 16e et 17e arrondissements, dont il connaît chaque rue, chaque poubelle, chaque box.
A 47 ans, il vit le long du périphérique. SDF, certes, mais "de luxe", selon cet homme fier.
Pour rien au monde, cet ancien chef de chantier ne changerait de "métier".
"Je suis un chineur dans l'âme." S'anime-t-il dans sa barbe poivre et sel.
" Une fois, j'ai trouvé une lettre de De Gaulle dans une poubelle. Le Général, c'est le patrimoine ! Je sauve le patrimoine. Quelque part, j'en fais partie !"


L'Association AURORE (dont j'ai été salariée trois ans, Lisa) s'implique dans le sort des biffins...
(témoignage d'une salariée )
"Depuis deux mois, on en parle à la radio, dans la presse ou à la télé : le fameux « Carré des biffins » de AURORE .

D’abord pour satisfaire ma curiosité , je consulte le petit Robert :

le ‘’biffin’’ , en ancien argot créé en 1836, signifie ‘’étoffe rayée’’ puis ‘’chiffon sans valeur’’ (oh non !) , ensuite par extension, en 1878, ce mot désigne aussi ‘’fantassin’’.

Or cette période correspondait, à quelques années près, à la naissance de la Société Générale pour le Patronage des Libérés, l’origine de l’association AURORE !
Quelle coïncidence séculaire !

Puis, dimanche dernier, je me suis décidé de faire un petit tour à la Porte Montmartre, car notre collègue Nadine nous raconte toutes les péripéties pendant ses weekends où elle est en permanence volontaire , un petit coup de main à l’équipe de Sylvie, toujours surbookée en ce début de projet original.

On voit dès 8 heures du matin, une file d’attente devant le bus blanc et orange AURORE garé au coin de la rue et gardé par deux gentils « gorilles ».
Ces hommes et femmes, comme les fantassins à la conquête du terrain, y viennent louer la fameuse bâche verte (couleur très à la mode actuelle ! ) pour leur petit business tout en arrondissant la fin de mois difficile…

Le carré des biffins est déjà en effervescence, grouille de monde bigarré sous le pont du périphérique bruyant, marchandages autour des petites bâches vertes alignées et numérotées :

ici, vêtements délavés pêle-mêle, chaussures usés, là, jouets d’enfants trônent sur des piles de vaisselles dépareillées, plus loin et plus étonnant encore, de petits blocs de pierre (précieuse ? ) à côté des fragments de cristaux (pour collectionneurs non avertis de géodes !).
Bref chacun a trouvé son petit bonheur à moindre frais dans un tohu-bohu indescriptible et sous le regard bienveillant de la police municipale…

Voilà, en observant les gens autour de ce Carré des Biffins je pense aux jardiniers du Pont Blanc et autres usagers qui sont dans la même galère pour survivre grâce au dévouement des équipes permanents de notre association."






http://www.facebook.com/group.php?gid=24269270226

http://www.facebook.com/group.php?gid=38966875804

la situation des biffins aujourd'hui ?

http://biffins.canalblog.com/archives/2010/03/29/17400216.html
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Publicité
 MessagePosté le: Ven 12 Nov 2010 - 07:59  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?
Les biffins sont de retour...
 MessagePosté le: Ven 12 Nov 2010 - 12:14 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

ah ! quand je pense qu'on me dit des fois "y a pas de nouveaux sujets" Twisted Evil Rolling Eyes
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Les biffins sont de retour...
 MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:46  
Message
  Contenu Sponsorisé




Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » Société (tu m'auras pas !)

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Macinscott 2 by Scott Stubblefield