Back to the index page
  FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » Discussions diverses » l'Humain dans tous ses états ! » Société (tu m'auras pas !) Sujet précédent :: Sujet suivant  
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Jeu 23 Sep 2010 - 11:28 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours






"xoli ada tetrajes !" de ça jamais ils n'auront la peau !
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Publicité
 MessagePosté le: Jeu 23 Sep 2010 - 11:28  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Mar 1 Nov 2011 - 09:17 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

C'était y a un an, combien en y a-t-il eu depuis ?

"Indignez vous !" disait Stéphane Hesel en 2010.
"ENGAGEZ VOUS !" dit son dernier ouvrage.

Est-ce que l'opinion publique sait autre chose que les clichés véhiculés par les médias "voix-de-son-maître" sur ces gens qu'on pourchasse ?

L'état des lieux sanitaire dressé par MDM est sans appel quant aux conséquences de la "chasse aux Rroms".....

http://www.medecinsdumonde.org/Presse/Dossiers-de-presse/France/Parias-les-…

http://www.medecinsdumonde.org/Presse/Dossiers-de-presse/France/Parias-les-…

http://www.sendspace.com/file/r6bmwp

30 Juillet 2010, le Président de la République annonce lors d’un discours prononcé à Grenoble une politique d’expulsion massive à l’encontre des populations Rroms, les désignant comme responsables de problèmes sécuritaires.

Médecins du Monde, avec beaucoup d’autres, avait dénoncé le caractère stigmatisant de ces déclarations et les effets désastreux de ces expulsions répétées sur l’accès aux soins et la santé d’une population déjà très fragilisée par des conditions de vie déplorables.

© Christina Modolo

Un an après, les Rroms sont toujours considérés comme des citoyens de seconde zone en France, perçus par les pouvoirs publics non plus comme des personnes en grande précarité mais, par un effet de glissement, comme une menace.

Les expulsions de camps Rroms, ininterrompues, s’inscrivent dans la continuité d’une politique mise en place depuis déjà plusieurs années.

Les équipes de MdM à Bordeaux, Lyon, Marseille ou Strasbourg alertent déjà sur la préparation d’une nouvelle vague d’expulsions massives cet été 2011.

Une situation qui génère des crises sanitaires et des difficultés pour subvenir aux besoins les plus élémentaires.

Dans ce contexte, Médecins du Monde publie cette année une enquête sur la couverture vaccinale des Rroms.

Seuls 8% ont un carnet de santé confirmant que leurs vaccins sont à jour.
La majorité n’est donc pas couverte par les vaccins les plus courants, obligatoires ou recommandés.

Par exemple, seuls 55% des Rroms sont vaccinés contre Rougeole, Oreillons Rubéole (ROR) - contre 90% de la population générale -
alors même qu’une épidémie de rougeole est de retour en France et en Europe depuis 2008.

La communication menée l’an dernier par le gouvernement a rendu plus visibles, voire plus spectaculaires ces expulsions.

Mais ce discours aura eu aussi pour effet de renforcer la stigmatisation dont souffrait déjà cette population et de légitimer des attitudes de rejet et de violence à leur encontre.

Depuis, la pression et les intimidations policières se sont encore renforcées et les Rroms sont devenus en quelque sorte des boucs émissaires «autorisés ».



Médecins du Monde intervient depuis plus de 15 ans auprès des populations Rroms installées dans et en périphérie des grandes villes à Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Strasbourg, en région Ile-de-France mais aussi de façon plus ponctuelle à Aix-en-Provence, Grenoble, Valenciennes, Montpellier, Nancy et Toulouse.

En 2010, les équipes MdM ont réalisé 7 000 interventions (entretiens de prévention, consultations sociales, soins infirmiers...) auprès de 4 000 personnes et plus de 4 200 consultations médicales ont été assurées.

Les équipes assurent une veille sanitaire et un volet péri-natalité : suivi des grossesses, information sur la contraception, accompagnement en PMI et aux centres de planning.
MdM oriente également les familles vers le système de droit commun et aide à la scolarisation des enfants (sensibilisation, démarches administratives et vaccination).

Enfin, l’association effectue des démarches auprès des communes pour améliorer les conditions d’hygiène sur les terrains (ramassage des ordures, accès à l’eau…) et pour trouver des solutions de logements adaptés et pérennes.


Pour comprendre :

http://infokiosques.net/imprimersans2.php3?id_article=356

Le terme “gens du voyage” est une création du législateur français, utilisé pour remplacer celui de “nomade” après 1978. Ce terme sert de façade hypocrite à la désignation d’une minorité présente depuis au moins six siècles sur le territoire français : les Roms. Ceux-ci sont plus connus sous des dénominations exogènes telles que Tsiganes, Gitans, Bohémiens ou endogènes telles que Manouches, Sinti, Kalé, Rroms ou encore Roms. Ce dernier terme est de plus en plus employé, notamment par les militants des mouvements d’émancipation des Roms, pour désigner l’ensemble des ces populations, de manière à faire valoir leur unité culturelle et historique...

Entre mythes, stéréotypes et négationnisme : l’antiromisme

"Ce que tu m’as fait ? Dis-tu ! - Ah ! Ce que tu m’as fait Égyptienne !
Eh bien ! Écoute. - J’avais un enfant, moi ! Vois-tu ?
J’avais un enfant ! Un enfant te dis-je ! Une jolie petite fille ! [...]
Eh bien ! Vois-tu, fille d’Égypte ? On m’a pris mon enfant, on m’a volé mon enfant, on m’a mangé mon enfant. Voilà ce que tu m’as fait. [...] Je te dis que ce sont les Égyptiennes qui me l’ont volée, entends-tu cela ? Et qui l’ont mangée avec leurs dents."
Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831

La vision des sociétés environnantes et la représentation qu’elles ont des Roms sont aujourd’hui un autre champ d’études en construction.

Par exemple, la branche espagnole de l’URI dresse chaque année un bilan de l’image des Gitans véhiculée par la presse espagnole.
Nous pouvons regretter cependant qu’aucun chercheur n’ait, à ce jour, synthétisé de manière exhaustive toutes les données concernant les représentations, très souvent négatives, liées aux populations romanies.

Les manifestations de haine, de rejet ou de mépris envers les Roms s’inscrivent dans des mécanismes particuliers que l’on peut regrouper, par souci de clarté, sous le terme d’“antiromisme” qui, tout comme l’antisémitisme, a des expressions propres dans lesquelles racisme et xénophobie occupent une place importante mais où d’autres facteurs entrent en compte.

L’antiromisme : expression d’un ethno-différentialisme

De manière générale, le racisme, tel qu’il a été construit au 19e siècle, qui prône l’existence et la hiérarchisation des races, en s’appuyant sur des critères physiologiques, et qui pose leur affrontement comme moteur de l’histoire, est aujourd’hui en net recul dans les pays occidentaux.

Non pas qu’il n’existe plus à l’heure actuelle d’individus ou de groupes prônant la supériorité de leurs “races”, les suprématistes américains ou les néo-nazis en sont l’illustration malheureusement bien vivante, mais ces formes-là de racisme tendent à devenir marginales.

Rares sont aujourd’hui les personnes osant affirmer la supériorité “par nature” et hérédité d’un groupe humain sur un autre.
Depuis la fin de la seconde guerre mondiale et face à l’horreur suscitée par les politiques racistes d’extermination, des institutions internationales, notamment l’UNESCO et de nombreux scientifiques se sont attachés à démontrer l’absence de fondement du concept même de “race” qui ne correspond à aucune réalité scientifique.
Malheureusement un discours raisonné n’est souvent pas suffisant face à des croyances irrationnelles.
Les théories raciales sont bien souvent restées profondément ancrées, par une multitude de représentations mentales (“les Noirs courent plus vite”, “les Turcs sont plus forts” et “les Allemands plus ordonnés”)
s’appuyant parfois sur des faits authentiques (des Noirs américains remportent fréquemment le 100 mètres aux jeux olympiques) qui ont pourtant des explications sociologiques ou culturelles n’ayant rien à voir avec une quelconque aptitude naturelle (les équipements d’athlétisme ou de basket coûtent moins cher dans les ghettos noirs américains que les green de golf ou les patinoires, beaucoup d’enfants noirs américains veulent reproduire l’exemple de leurs aînés dans des domaines où ils ont excellé).
Pourtant ces idées reçues peuvent être largement répandues parfois même chez des personnes se déclarant ouvertement antiracistes.

Conscients de l’impasse de l’affirmation d’une supériorité “par nature”, les théoriciens d’une nouvelle forme de distinction et de hiérarchisation des groupes humains ont déplacé leurs argumentations vers “l’identitarisme”, la “différenciation culturelle” et le “développement séparé”.
Ce fut le cas, par exemple, de la Nouvelle droite française, et notamment du GRECE (Groupement de recherche et d’études pour la civilisation européenne) autour de Alain de Benoist, dans les années soixante-dix et quatre-vingt.
Dès lors, et comme l’a démontré Pierre-André Taguieff, le champ sémantique changea.
Il distingue “trois grands déplacements de concepts de base, d’arguments ou d’attitudes dominantes dans l’idéologie racisante depuis le début des années soixante-dix :
race - ethnie/culture ; inégalité - différence ; hétérophobie - hétérophilie.”

La hiérarchie des “races” a été remplacée, dans l’esprit des ethno-différentialistes, par celle des civilisations.

Le métissage et l’interculturalisme, tels furent les nouveaux démons d’une partie de la droite et de l’extrême droite.

En 1985, Jean-Yves le Gallou, un des responsables du Club de l’horloge et du Front national, affirmait :

“L’immigration est la machine à tuer les peuples.”

Où que ce soit, quoi qu’ils fassent et quelle que soit l’époque à laquelle remonte leur présence, les Roms ont toujours été considérés comme des immigrés, immigrés dont la provenance reste généralement ignorée.

Cette méconnaissance volontairement entretenue cloisonne les Roms dans le rôle d’éternels étrangers :

“Manouches, Gitans, Tsiganes, Yéniches, Rom... Ceux que l’on surnomme volontiers Romanichels ou Bohémiens viennent du pays de nulle part et vont on ne sait où” écrivait récemment un journaliste du Figaro.

L’antiromisme se nourrit aujourd’hui, et souvent de manière non consciente, de ce différentialisme, après s’être servi des théories et des classifications raciales.
Dans leur idéologie, les nazis reconnaissaient une origine indo-européenne aux Rroms dont ils auraient perdu, dans leur pérénigration, la “pureté originelle”.
Les Rroms furent donc déclarés asociaux puis “criminels irrécupérables” par les lois sur “l’aryanisation” de Nuremberg en 1935.

Les théories raciales eurent aussi, et nous le verrons plus loin, une influence forte en France.

L’encyclopédie Larousse du 20e siècle donnait en 1933 la définition suivante du mot “Bohémien” :

“une race nomade, qualifiée aussi de Romanichel ou Tsigane en France.”

De telles considérations n’ont plus cours aujourd’hui, du moins publiquement.
Il serait d’ailleurs bien difficile aux tenants de l’idéologie racialiste de déterminer des traits physiologiques propres et communs à l’ensemble des personnes d’origine romanie.
Ni la couleur des cheveux ni celle des yeux ne fourniraient d’éléments probants car elles sont aussi diverses et variées que le teint de la peau.

Par contre, les représentations mentales attachées aux Roms servent de base à un ethno-différentialisme plus ou moins feutré et admis.

C’est sur le compte de cette “différence” que sont mises de présumées dispositions à voler, à mentir ou à refuser les normes sociales.

Les préjugés envers les Roms présentent souvent un aspect négatif (les Roms seraient des voleurs de poules) mais parfois également un aspect plus positif (les Roms auraient la musique dans la peau).

Ces préjugés “positifs” s’inscrivent dans un folklorisme portant une vision romantique et poétique (“les Roms, fils du vent et filles du feu”) mais tronquée de la réalité.
Aussi n’est-il pas surprenant de lire dans le même quotidien de virulentes attaques contre des “gens du voyage” aux pages “faits divers” et, plus loin, dans les pages “culture” du même journal, l’éloge de la virtuosité des artistes “tsiganes”.
Négatifs ou “positifs”, ces préjugés participent au même enfermement des Roms dans un rôle social dont on ne souhaite pas les voir sortir.

La pratique du nomadisme, présente ou passée, réelle ou supposée puisque, rappelons-le, 90% des Roms européens sont sédentaires, et l’absence d’un pays “de référence” qui serait revendiqué, induisant chez les populations environnantes l’idée que les Roms sont partout et toujours des immigrés, sont les points de départ de toutes les élucubrations antiroms.

Nous devons distinguer deux aspects, qui évidemment se nourrissent l’un l’autre, de l’antiromisme :

d’une part un antiromisme commun qui regroupe un ensemble de préjugés et de stéréotypes largement répandus
et d’autre part, un antiromisme institutionnel perceptible dans la plupart des traitements légaux des populations romanies.
Aussi est-il difficile de discerner qui “de la poule ou de l’œuf” est apparu le premier.
La volonté de contrôle socio-spatial, justifiée par l’affirmation d’un danger social, celle d’assimilation à tout prix et les dispositifs contre le nomadisme ont-ils nourri un sentiment antirom dans la population ou, au contraire, par leur sentiment antirom, issu de cette prétendue fatale peur de “l’autre”, les populations environnantes ont-elles encouragé les pouvoirs publics à ces dispositifs coercitifs ?

Bien que penchant plus pour la première hypothèse, l’utilisation de boucs émissaires et la création de sentiments d’insécurité étant des moyens classiques de conquête du pouvoir, il apparaît aujourd’hui que le cercle vicieux s’auto-alimente (en particulier via une partie des médias) de ces deux moteurs.

Extraits de l'enquête fort bien documentée de Xavier Rothéa.
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Mar 1 Nov 2011 - 09:24 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

http://www.sendspace.com/file/aro8ui
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Lun 7 Nov 2011 - 20:06 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

Je continue ce fil, il va être décousu et à vif, un peu comme ma conscience et mes trippes ce soir.

C'est si facile de "faire comme si", de regarder ailleurs, de se contenter des clichés, des raccourcis, si simple, si confortable pour soi.
Je le comprends et l'admets : on doit d'abord vivre pour soi et si c'est insupportable de regarder là ousskeu ça fait mal, ok, on regarde pas.

Rien ne justifie cependant certaines choses, comme le sacrifice d'enfants et de parents au nom des clichés, des chiffres de délinquence.

J'écris comme ça vient ce soir, ça vient en vrac, d'ailleurs, je suis en vrac.

Une journée avec des fuyards, des enfants debout dans le froid pendant que d'autres, à commencer par mon petit-fils sont au chaud.

Pourquoi mon petit-fils, vos enfants, vos petits enfants sont au chaud pendant que d'autres enfants, des "sous-enfants" peut-être ? cherchent une main pour y coller la leur dans le froid ?

Au nom des statistiques ?

Au nom des clichés qu'ils trimballent ?

Oui la misère enjendre la délinquence, merci les savants on est au courant !

Moi je viens, du fond de mon confort (vous y trompez pas, je culpabilise pas ! je laisse ce sentiment débile à ceux qui se croient tout puissants, tout puissants au point d'imaginer qu'ils sont responsables d'une partie des maux de ce monde !

Je viens donc, du fond de mon confort, de passer une journée dans l'enfer de la clandestinité, une journée dans la course folle pour trouver où dormir le soir.......
J'ai fait skeu j'ai pu, j'ai une bagnole, j'ai un téléphone, on s'en est servi pour trouver des solutions dans l'urgence, des solutions que les associations bien-pensantes sont pas foutues de trouver.
On a fait des dizaines de kilomètres pour mettre les bagages à l'abri, le groupe electrogène, des dizaines de kilomètres pour trouver un toit abandonné, à retaper, j'ai plongé avec eux dans le moyen-âge, d'un coup, sans y être préparée.
Je me suis dit que j'étais pas assez solide pour "su-porter" ça avec eux, bin si en fait, je le suis.

Mais rien à faire une phrase raisonne, résonne dans ma tête depuis que je les ai mis à l'abri provisoirement :

RIEN NE JUSTIFIE çA ! RIEN !

Comme des voleurs il a fallut faire attendre des heures les enfants dans la rue, pour pouvoir entrer dans la maison sans trop attirer l'attention.
Sortir les bagages le plus vite possible, risquer à tout moment qu'une patrouille de police embarque tout le monde, tout du moins les empêchent d'entrer.
Et bordel, quel crime ont commis ces enfants ?
Pour quel crime les pourchasse t-on ?
Quant est-ce que les "bonnes gens" vont se décider à ne plus se contenter des clichés sur les gens qui sont différents ?

Je suis tout sauf un bisounours, je ne nie pas la délinquance enjendrée par les Gens du Voyage, par les Rroms en particulier, mais c'est la misère dans laquelle on les entretient qui est responsable de ça et rien d'autre !

Aujourd'hui j'ai passé une journée comme j'oublierai jamais et pourtant après près de 20 piges à traîner mes sabots dans la misère du monde sous le pompeux titre de "travailleur social" j'avais encore rien vu de la barbarie du monde !
Barbarie silencieuse qui fait son lit sur les peurs que les dirigeants et les médias avec, prennent bien soin d'entretenir, les fantasmes tels la peur du Gitan voleur de poule et le mépris du Rroms voleur de porte-feuilles, cette barbarie ordinaire est la pire que j'ai rencontré, quoi que toutes ces saloperies se comparent pas mais s'additionnent au final.

Je vais pas pouvoir avant longtemps oublier ce soir, le moment ousskeu je les ai laissé, dans le noir, les enfants faisant silence pour ne pas alerter les "bonnes gens de voisins" je n'ai pas vu les regards de tousss, mais ils étaient joyeux, terriblement joyeux d'avoir un toit pour la nuit, ils m'ont dit merci alors que c'est eux qui ont payé l'essence et tout le reste aujourd'hui, partageant le peu qu'ils avaient.

J'ai reçu une grande leçon aujourd'hui et je souhaite à chacun d'entre vous de recevoir la même.

Je suis fatiguée, terriblement fatiguée d'être impuissante, d'avoir su mobiliser si facilement des gens pour quelques pierres et des fleurs, je parle de la batterie Sud, et être incapable de mobiliser pour des gens, des enfants, bordel !
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Dim 20 Nov 2011 - 10:08 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

Quand un enfant meurt, on installe la famille dans un gymnase, mais quand il n'y a pas de mort, on vire la famille, histoire que l'enfant aille mourir ailleurs que sur le territoire de la commune qui expulse, comme au bon vieux temps.....

http://www.youtube.com/user/gagnyabbesses#p/u/4/yNFIRRsxKmE
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Mar 6 Déc 2011 - 10:45 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

Décidement mes Amis n'ont pas de chance !

Après avoir été pourchassés par la Mairie de Courtry puis celle de Clichy, voilà qu'ils sont la cibles des égo-logiques.........


http://www.facebook.com/profile.php?id=1657506858

Belle preuve s'il en fallait, de préoccupation d'ordre humanitaire que cet article risible, grotesque, pathétique, bref, égo-logique....
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Mar 6 Déc 2011 - 10:48 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours







Une mouture plus affinée, un "rectificatif" a été mis en ligne.......

http://blog.gagny-abbesses.info/
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Mar 6 Déc 2011 - 10:50 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

Au cas ou mon commentaire serait censuré........


Tu as beau tenter d'adoucir, ta position est claire, d'autant plus claire que tu associes Eva Joly par l'image à cette équation : la Nature d'abord, les (sous?)Hommes après... Tu n'as proposé aucune solution pour les familles qui vivent là dans la première mouture de ton article, seule la protection d'une Nature "d'élite" compte.Je sais à quel point tu fais un tri très selectif dans les trésors de la Nature, du coup, cet article, pour gerbant qu'il soit, ne m'étonne pas.... Tes gesticulations deviennent pathétiques... J'imagine que ce commentaire sera sensuré... J'en fais toutefois une copie. L'Isa de l'EDV

commentaire laissé sur le blog des Abbesses. Ce matin.
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Mar 6 Déc 2011 - 10:56 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

J'ai bien fait de faire des captures d'écran et de copier mon message qui a été censuré...
_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Mar 6 Déc 2011 - 23:10 Répondre en citant  
Message
  L'Isa
Nietzsche ta mère !


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 44 364
situation virtuelle: Moi aussi j'ai un booooo chapeau ! pfff !
Féminin Taureau (20avr-20mai)
grade: fée railleuse de Vaujours

arf ! "L'Humaniste verdâtre" a retiré de son article la photo avec l'Eva.......

Bin alors ? On assume pas ?


_________________
"Et si le bobo enrichi était plus nocif que l'uranium appauvri ?"
MSN Skype
Silence on expulse, comme au bon vieux temps....
 MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:42  
Message
  Contenu Sponsorisé




Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le-grand-fouillis.org Index du Forum » Société (tu m'auras pas !)

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Macinscott 2 by Scott Stubblefield